apercevance


apercevance

⇒APERCEVANCE, subst. fém.
Vx. Faculté d'apercevoir, perspicacité.
Rare. L'apercevance de qqc. Le fait d'apercevoir quelque chose :
Mais qui [var. : qu'] est-ce qui fait rire? C'est l'appercevance [sic] subite d'une erreur dans un homme qui va au même bonheur que nous. Je vais à Claix, M. A. y va aussi; je le rencontre au Rondeau, qui galope vers Gr[enoble] et qui se moque de moi qui, dit-il, crois aller à Claix en m'acheminant vers le pont. Je ris de son erreur, mais il faut que je la voie cette erreur pour en rire; voilà le difficile : il faut la faire voir sans trop la montrer; trop, on la voit trop facilement (...). (Lettre à Pauline, s. d., probablement de 1805).
STENDHAL, Correspondance, t. 1, 1842, p. 216.
Rem. ,,Peu usité`` pour Ac. 1835-1932, BESCH. 1845, GUÉRIN 1892; ,,vieux`` pour Nouv. Lar. ill. et Pt Lar. 1906; ,,vieilli`` pour DG et pour ROB. N'apparaît plus ds Lar. encyclop. Cf. Lar. 19e : ,,Mot qui est tombé en désuétude, mais dont nous n'avons pas d'équivalent.``
PRONONC. — Dernière transcription ds DG : à-pèr-se-'.
ÉTYMOL. ET HIST. — Ca 1160 (B. DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 17859 ds T.-L. : Senz ço qu'en fust aparcevance Ne retraçon ne reparlance, Repairiez est a son seignor); encore bien attesté au XVIe s. (HUG.); repris par Ac. 1798.
Dér. du rad. de apercevoir; suff. -ance.
BBG. — Canada 1930. — RHEIMS 1969.

apercevance [apɛʀsəvɑ̃s] n. f.
ÉTYM. V. 1160, aparcevance; de apercevoir.
Vx. Faculté d'apercevoir, perspicacité. || Apercevance fine, prompte (Académie). || « L'apercevance d'une erreur » (Stendhal, in T. L. F.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • apercevance — APERCEVANCE. s. f. Faculté d apercevoir. Apercevance fine, prompte …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • apercevance — (a pèr se van s ) s. f. Faculté d apercevoir. HISTORIQUE    XIIIe s. •   Li cordelier dedens Pontoise Vousissent estre ; mult lor poise Que la dame de ce parole ; Quar poor ont d apercevance, RUTEB. 267. •   Par quoi Renart dou tot faudra à ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • APERCEVANCE — s. f. Faculté d apercevoir. Apercevance fine, prompte. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APERCEVANCE — n. f. Faculté d’apercevoir. Apercevance fine, prompte. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • apercevoir — [ apɛrsəvwar ] v. <conjug. : 28> • XIIe trans.; 1080 pron.; de percevoir I ♦ V. tr. 1 ♦ Distinguer, après un effort d attention, et plus ou moins nettement (qqn ou qqch.). ⇒ discerner, entrevoir, repérer. « On apercevait au loin [...] l… …   Encyclopédie Universelle

  • -ance — ⇒ ANCE, ENCE, suff. I. Le dérivé est rattaché au verbe ou au participe correspondant A. Le dérivé exprime l action (« le fait de » + inf.) 1. Le suj. du verbe de base désignerait une pers., le fait que qqn s accoutume, etc. : accoutumance « le… …   Encyclopédie Universelle

  • -ence — ⇒ ANCE, ENCE, suff. I. Le dérivé est rattaché au verbe ou au participe correspondant A. Le dérivé exprime l action (« le fait de » + inf.) 1. Le suj. du verbe de base désignerait une pers., le fait que qqn s accoutume, etc. : accoutumance « le… …   Encyclopédie Universelle